Ce samedi 30 mai 2015, le second tour de division 2 masculine était organisé par le CS AVH Touraine à Tours. Cette division qui est l’anti-chambre de l’élite donne lieu à de belles empoignades pour la montée au niveau supérieur la saison suivante. Cette année n’a pas dérogé aux autres et on a dû attendre quasiment le dernier match pour connaître le deuxième élu pour la montée.

Remercions tout d’abord l’organisateur du jour, le CS AVH Touraine qui n’en est pas à son coup d’essai et qui a réalisé une bonne prestation ce week-end. Quelques détails sont venus entâchés la compétition mais sans vraiment la mettre en péril. Le traçage du terrain par la Mairie est une bonne initiative mais il faudrait la prochaine fois le vérifier avant le début des matchs pour éviter de prendre trop de retard. L’absence de petit matériel ne devrait pas se produire pour un organisateur expérimenté et même si le besoin ne s’en est pas fait sentir, cela fait partie d’un ensemble de règles à respecter. Mais rappelons que tous ces points n’ont eu aucune incidence sur le jeu et que nous pouvons féliciter le CS AVH Touraine d’avoir mené à bien cette manifestation.

Au premier tour, une équipe avait dominé largement l’ensemble du groupe, c’était le CS AVH Lyon. Les Lyonnais avaient relégués leurs premiers poursuivants, Tours, à 4 points et pouvaient donc envisager la montée avec sérénité et le titre de champion de D2 comme favorablement potentiel. Si ce second tour ne fut pas autant serein, l’écart avec ses adversaires s’est accru et c’est en toute logique que Lyon est non seulement la première équipe à monter en division supérieure l’an prochain mais aussi le champion de France de division 2 masculine. Ce club créé en 2012 suite au départ du Torball d’un autre club Handisport de Rhône Alpes, donc reparti de D4, a gravi année par année les échelons et retrouvent enfin la division de l’élite nationale. Il faut féliciter cette équipe pour un parcours aussi bien mené tout au long de ces saisons sportives. Le niveau futur de D1 ne peut en être que renforcé.

Si la montée de Lyon s’est vite dessinée au fil des matchs de ce second tour, la deuxième place qui donnait l’accessite à la division supérieure ne s’est décidée qu’à l’avant dernière rencontre du jour. En fait, suite au premier tour, seuls l’ASSA Strasbourg et le CS AVH Touraine semblaient pouvoir prétendre au podium. Distancés par Lyon mais disposant d’une petite avance sur les cinq autres clubs, ces deux équipes devraient se départager pour savoir laquelle aurait l’honneur de rejoindre le niveau d’au-dessus. Les cinq autres clubs se répartissant en entre 4 et 6 points obtenus étaient contraints à lutter pour la relégation.

Cette analyse allait se révéler complêtement fausse. Si effectivement les clubs bretons de H Rennes C et H Brest en réalisant coude à coude les deux mêmes parcours au premier tour comme au second, font mieux que se sauver en se positionnant dans le milieu du classement, du suspense s’installait à tous les niveaux.

Entre Tourangeaux et Strasbourgeois, le début de journée tournait à l’avantage du club de Touraine. Mais chacun perdait des points au travers de matchs nuls et surtout au travers de la confrontation directe, Tours prenait un ascendant prometteur. Strasbourg qui dans son début de compétition avait connu deux défaites face à Lyon et plus particulièrement à Clermont ne s’attendait pas au retour fulgurant qui se produisait. En effet, les Auvergnats partis de très loin, derniers au premier tour, alignaient les victoires et se rapprochaient dangereusement.

La part du mental au Torball peut être déterminante et le CAH Clermont-Ferrand nous l’a bien démontré en ce 30 mai. Certes, l’effectif était diminué au premier tour et cette équipe qui arrivait de D1 était certainement plus attendue qu’elle ne le fut au second tour revêtue de l’habit de lanterne rouge. Ainsi libérés de toute pression, si ce n’est que de faire leurs matchs en essayant de glaner des points pour s’éloigner de la zone de relégation, les Clermontois gagnaient match après match et de façon convaincante, sans laisser de doute. Juste un accrochage avec Le Mans qui coûtait un match nul et qui ne leur faisait pas croire plus à la montée. Pourtant avant l’ultime rencontre de leur programme, les Auvergnats se voyaient opposer aux Tourangeaux. Une nouvelle victoire pouvait les faire passer deuxième du classement général.

Face à Clermont, Tours pouvait rester deuxième avec un match nul. C’est ce qui arriva à la mi-temps, le score était de 4-4. Ceux qui savaient, tremblaient, les autres jouaient leur match. En effet, certains Clermontois semblaient penser que le match nul contre Le Mans les avait déjà condamné à la troisième place. Ainsi, est-ce de ne pas être crispé par l’enjeu ou pour une autre raison, mais les Auvergnats en deuxième mi-temps finissaient proprement le travail en alignant une nouvelle victoire par 4 buts d’écart ce qui ne laisse aucune discussion. Avec cet écart, la joie ne semblait pas plus que ça animée le groupe clermontois, ce qui nous fait dire que tout le monde n’était pas au même niveau d’information. L’exploit était néanmoins réalisé : passer de la dernière place à la deuxième au général et ainsi reterouver la D1 quittée un an plus tôt. Il n’est pas sûr que ce retour inespéré se soit produit aussi facilement si les Clermontois l’avaient réellement envisagés. En tout cas, félicitations à eux pour cette belle prestation.

Le CS AVH Touraine prend finalement cette troisième place sur le podium qui ne représente certainement qu’une maigre consolation par rapport aux regrets d’être passé si près de la montée. Pour les Strasbourgeois, c’est la quatrième place qui leur échoit et c’est dommage car ce n’est pas récompenser la régularité sur l’ensemble de la saison. Voilà une équipe qui parvient à prendre la troisième place de chaque tour mais qui au final est exclue du podium. En maintenant son niveau de jeu, soyons sûr que de meilleurs résultats seront enregistrés la saison prochaine.

Le combat pour la relégation allait finalement ne concerner que deux équipes : le CS AVH 72 Le Mans et le Mulhouse TC. Ces deux formations étaient à égalité de points après le premier tour et devançaient Clermont. Le parcours des Auvergnats étant ce qu’il a été, Manceaux et Mulhousiens ne pouvant rattrapper les deux clubs bretons, se sont tenus dans un mouchoir de poche toute la journée. A tour de rôle, ils arrachaient des points aux adversaires au travers de matchs nuls ardamment disputés. Même la confrontation directe n’est pas parvenue à les départager. Seule l’unique victoire du Mans contre Brest aura au final penché dans la balance permettant au club Sarthois de prendre un infime avantage sur l’équipe Alsacienne. Cette équipe de la Sarthe peut d’ailleurs remercier le CS AVH Touraine d’avoir pris en charge ce second tour, ce qui lui aura permis le jour même des matchs de faire un aller-retour court et rapide entre le lieu de compétition et le lieu de résidence pour se conformer aux exigences administratives de la compétition. Sinon, le Mulhouse TC ne serait pas descendu la saison prochaine en division 3 masculine.

Cette division 2 nous a donc offert pour cette saison 2014-2015 un bon niveau technique avec deux leaders indiscutables dont un qui s’est révélé sur la fin et d’ailleurs Clermont-Ferrand est la seule équipe a battre le champion lyonnais cette année. Il faut espérer que les changements de structure du Torball ne viendront pas modifier cette hiérarchie bien établie et que ce « deuxième niveau national » reste aussi disputé dans l’avenir.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des résultats et classements de cette division 2 masculine à la rubrique « Résultats ». Le prochain rendez-vous Torball sera le 6 juin 2015 pour le second tour de division 1 masculine organisé par l’ASCND Marseille.