Le premier tour de division 1 féminine avait été marqué par la domination auvergnate. Avec 7 victoires en autant de matchs, les Clermontoises avaient fait le trou derrière elles et se présentaient en favorites pour le second tour organisé ce samedi 20 juin 2015 par l’ASSHAV Poitiers. Les quatre points d’avance sur les Niçoises et Lyonnaises ainsi que les six sur les Poitevines, donnaient aux tenantes du titre un matelas confortable sur lequel elles ont failli s’endormir et de la même façon sur leurs lauriers.

En effet, ce début de second tour était quelque peu surprenant. Certes, Clermont dominait logiquement des Nantaises inexpérimentées mais buttait ensuite sur Poitiers et Nice. Ces deux défaites redonnaient de l’espoir aux poursuivantes qui ne rêvaient plus que du prochain faux pas auvergnat. C’était bien sans connaître l’orgueil clermontois. Après avoir « joué » avec ses adversaires en leur faisant croire qu’elles ne seraient pas au rendez-vous en ce 20 juin, Les championnes de France en titre repartaient de l’avant en évitant les écueils parisien et mulhousien. Alors que le titre 2015 était assuré, le désir de finir un « travail » mal engagé, va les motiver à vaincre le rival voisin lyonnais. Ainsi, Clermont n’a pas écrasé ce second tour comme le premier, les prétendantes ont pu y croire un moment mais à la fin, c’est toujours le Club Arverne Handisport qui gagne, surtout ces deux dernières saisons. Félicitations donc à cette équipe pour ce titre de championnes de France de division 1 féminine 2015.

une autre équipe doit également être félicitée ici, c’est l’équipe organisatrice de ce second tour. Habituée de mettre en place un grand nombre de manifestations dont le Torball, l’ASSHAV Poitiers a été fidèle à sa réputation. Sans faire dans l’exceptionnel, ce championnat a été mené de mains de mâitre et aucun bémol n’est à souligner dans ce second tour. Tous les remerciements vont donc à l’ensemble des personnes qui ont contribué à la réalisation de cette organisation qui permettait notamment au club local de se produire réellement « à domicile ».

Effectivement, l’équipe féminine de Poitiers a joué dans le gymnase où elle s’entraîne. C’est un avantage indéniable mais qui n’est pas la seule raison de la belle journée réalisée par cette formation. Des progrès avaient déjà été notés lors de la coupe de France féminine fin mars 2015. En ce 20 juin, cette équipe a enfin trouvé ses marques. L’offensive est restée la carte maîtresse mais elle n’a pas été trop perturbée comme auparavant par le travail défensif. Seules les lyonnaises ont réussi à faire douter les Poitevines qui avaient pourtant bien le match en mains en première mi-temps mais qui ont subi les attaques rhodaniennes en seconde. Au final, un match nul qui reflête bien la physionomie de la rencontre. A part ce point perdu, les Poitevines n’ont que des victoires, remportent ce second tour en demeurant invaincues, finissent meilleure attaque du jour et de la saison, sont les premières cette année à battre les Clermontoises et viennent monter sur la deuxième marche du podium. Voilà un bilan plus que favorable pour une journée bien assurée et qui doit nécessairement laisser quelques regrets quant à la gestion du premier tour.

Pour Lyon et Nice, les regrets vont plus porter sur le second tour bien que ces deux équipes restent à peu près régulières d’un tour à l’autre. Nice réalise l’exploit de gagner contre Clermont mais derrière la fin de journée est plutôt compliqué avec deux défaites qui surtout se caractérisent par 16 buts encaissés en deux matchs, ce qui reste inhabituel pour cette formation. Ce parcours niçois en demi-teinte exclut l’ANICES du podium pour lui faire prendre la quatrième place au général. Les Lyonnaises quant à elles, connaissent un second tour très laborieux. Une première défaite lors du premier match ne les met pas en situation favorable pour remonter le terrain perdu face aux Clermontoises au premier tour. En fait, mise à part une large victoire contre Nantes, le CS AVH Lyon va lutter toute la journée dans ses diverses rencontres. Deux victoires arrachées contre Nice et l’AVH Paris et deux défaites in extremis face à Mulhouse et Clermont. Si on y ajoute le match nul déjà évoqué contre Poitiers, le bilan lyonnais est trop juste pour espérer mieux que la troisième place au général pour cette saison. Il est sûr cependant que les efforts et la qualité de cette équipe seront prochainement récompensés.

Par contre, loin d’avoir des regrets, une équipe a toutes les raisons d’être satisfaites de ce second tour, c’est le Mulhouse TC. Après une première moitié de championnat difficile, les Mulhousiennes ont réalisé un second parcours réussi. ormis les deux défaites logiques contre Clermont et Poitiers, c’est surtout dans la gestion des matchs que les Alsaciennes ont fait la différence. Très accrocheuses, parvenant à faire douter les adversaires, elles ont construit leurs victoires progressivement face à Lyon, Paris et Nice. Un dernier match gagné contre Nantes donne à Mulhouse la troisième place méritée du jour. Une telle prestation doit motiver pour la renouveler dans les futures compétitions, d’autant plus qu’elle vient confirmer une coupe de France féminine déjà bien accomplie.

Suite à cette coupe de France féminine 2015, on avait aussi mis quelques espoirs sur les Parisiennes qui s’y étaient également bien comportées. Mais l’AVH Paris ne parvenait pas ce 20 juin à réitérer les mêmes prestations. Les joueuses de la Capitale ont le sentiment de ne pas avoir jouer leurs matchs jusqu’au bout. Il faut avouer qu’en début de journée, les Parisiennes débutaient bien leurs matchs mais voyaient ensuite leurs adversaires les dépasser en fin de rencontre. Après deux défaites de justesse, le mental ne devait plus trop y être car lors des matchs suivants, dès que Paris courait après le score, le niveau technique de l’équipe se délitait. Après cette sixième place décevante du jour et au général, il faut espérer que cette équipe qui peut sans aucun doute mieux faire arrive à rebondir les saisons à venir.

En fin de classement, les plus grandes déceptions viennent d’Yzeure et de Nantes. L’équipe yzeuroise comme pour la coupe de France déclarait forfait une nouvelle fois pour une raison de santé. Il faut espérer que ce club retrouve une meilleure stabilité afin que chacune puisse trouver son plaisir à participer aux prochaines rencontres. Quant à l’équipe nantaise, il faudra un peu de temps et de confrontations pour parvenir à proposer une opposition à la hauteur de la division féminine. En effet, les Nantaises n’y sont pour rien mais il est vrai que pour une formation qui débute dans la compétition, il est souvent préférable de se voir opposer à des adversaires moins aguerries que celles rencontrées cette saison. Pour elles, le principal regret est l’absence d’une division 2 féminine pour faire ses armes. Conseillons-leur donc de s’accrocher, patienter, travailler et de surtout ne pas perdre l’envie et le plaisir de jouer malgré les déconvenues.

Dans sa globalité, ce second tour a été bien moins prolifique en buts marqués que le premier. On passe quand même de 11 buts en moyenne par match à 8. Le terrain de Poitiers n’est pourtant pas réputé pour réduire les effets des tirs et des rebonds du ballon. Certes le forfait d’Yzeure a fait naturellement baisser le nombre de buts mais il semble que les défenses ont mieux jouer leur rôle sur ce second tour que sur le premier. Sur l’efficacité défensive, la palme revient très nettement aux doubles championnes de France 2014 et 2015. En effet, les Clermontoises n’ont encaissé pendant ce second tour que 16 buts, ce qui est en féminin une statistique remarquable. Elles n’avaient encaissé qu’un but de plus lors du premier tour, il y a donc de la régularité dans l’efficacité. Il est impressionnant qu’au classement général de la saison, Clermont est meilleure défense avec 19 buts de moins que la deuxième, Lyon. Souhaitons que le Club Arverne Handisport « défende » aussi bien les couleurs du Torball français féminin que ses buts à la prochaine coupe d’Europe des clubs champions qui se tiendra en Pologne fin octobre 2015.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des résultats et classements de cette division 1 féminine à la rubrique « Résultats ». Le prochain rendez-vous Torball et dernier de la saison 2014-2015 sera les 27 et 28 juin 2015 pour la coupe de France masculine organisée par l’ASCCB Besançon.