Niveau 1 masculin :

POITIERS RESOUD LA QUADRATURE DU CERCLE ENTRE HANDISPORT ET ANTHV

 

Ce samedi 21 mai 2016 avait lieu à Houlgate en Normandie le second tour du niveau 1 masculin de Torball. C’était l’occasion d’attribuer pour la première fois le titre de challenger à l’élite national. Le Torball restait sur un triplé masculin de l’ASSHAV Poitiers sous l’égide du championnat de France Handisport. Le dernier titré FFH devient le premier à l’être sous la bannière de l’ANTHV et ainsi signe un quatrième sacre de suite. La boucle est donc bouclée et le Torball continue.

Il nous faut revenir sur les étapes de ce quatrième succès. Le premier tour a été organisée le 16 janvier dernier par le CS AVH 31 Toulouse qu’il faut remercier ici pour la qualité de ses prestations d’organisateur malgré à ce moment un climat national très sécuritaire. En termes de résultats, le champion de France en titre réalisait un beau parcours en ne perdant qu’un point sur quatorze. Seul Clermont-Fd était parvenu à faire douter les Poitevins. Derrière la lutte étant âpre, les équipes perdaient pas mal de terrain. Lisieux, deuxième, se retrouvait à trois points du leader alors que Toulouse et Clermont-Fd, troisième ex-aequo, comptaient cinq unités de retard en fin de ce premier tour. Lyon suivait à six points alors que Marseille, diminué par la blessure d’un de ses éléments, ne pouvait plus espérer avec ses 7 longueurs de retard que sur une grosse défaillance de Poitiers au second tour.

En fin de classement, les deux équipes parisiennes, AVH et COPAA, étaient déjà au pied du mur de la lutte contre la relégation. Avec une seule victoire en sept matchs, le deuxième tour se devait d’être parfait pour penser à un sauvetage dans ce niveau 1.

Le second tour s’annonçait dès le début d’un suspense intense. En effet, les trois premiers devaient se rencontrer mutuellement dès les prémices de ces matchs retour. L’avance de Poitiers pouvait fondre ou s’accroître dès les premières confrontations matinales.

Les habitués des joutes de Torball savent que le premier match de la journée est beaucoup plus difficile à effectuer pour une équipe d’un bon niveau car les réglages techniques et physiques sont à faire. Mais là, il s’agissait de deux équipes qui occupaient les deux premières places du classement. Il ne pouvait pas y avoir de nivellement favorisant une équipe plus faible. Poitiers et Lisieux ont disputé un match sérieux plus défensif qu’offensif où les tirs restaient encore quelque peu timides et pas encore bien réglés. A ce jeu, les Poitevins ont été les plus forts, remportant seulement leur première victoire du jour par le petit score de 2-0.

Les deux prétendants se rencontraient ensuite pour essayer de se rapprocher du leader. Lisieux avait l’avantage sur Toulouse d’avoir déjà disputé un match. Mais cette différence ne se révélait pas décisive. La rencontre d’un bon niveau se terminait par un nul tout à fait logique qui pour la course au titre n’arrangeait personne.

Toulouse après avoir rencontré le deuxième du classement, était opposé au premier. Poitiers avait la chance d’ouvrir la marque très tôt dans la rencontre. Cela obligeait les Toulousains à courir après le score et permettait aux Poitevins de maîtriser le rythme du match. Toulouse a beaucoup tenté mais au fil des minutes c’est Poitiers qui creusait l’écart. Même si un passage semblait voir le club de Haute-Garonne se rapprocher, l’association sportive de la Vienne parvenait à garder ses distances et s’imposait somme toute logiquement avec trois buts d’écart.

Ces premières victoires poitevines clarifiaient la lutte pour le challenge. Il ne restait qu’un point à prendre au leader pour confirmer son titre. Le prochain adversaire des Poitevins était le CS AVH Lyon à la défense solide. On a cru au pire dans ce match car les Lyonnais après avoir bien résisté, ouvraient le score. Mais avec beaucoup de patience, Poitiers est revenu à égalité, puis pris les commandes du match en seconde période pour se détacher irrémédiablement vers la victoire qui lui consacrait le titre de challenger. Outre cette série de quatre sacres consécutifs, il faut avouer qu’un champion a rarement été confirmé alors qu’il lui reste trois matchs à disputer.

Il demeurait deux places sur le podium à décerner. Si Toulouse achevait son parcours sans commettre aucun autre faux pas et d’une façon plutôt convaincante, Lisieux bataillait ferme pour prendre des points et en laissait même échapper deux à l’occasion de matchs nuls. Si bien qu’au moment des calculs finaux, les Toulousains doublaient les Lexoviens pour prendre la deuxième place, laissant aux Normands les médailles de bronze. Il faut noter que ce podium 2016 est le même que celui de 2015 dans le même ordre. C’est la troisième année consécutive que Toulouse finit derrière Poitiers, peut-être qu’une revanche est déjà en préparation.

Le niveau 1 masculin comme toute autre division de Torball ne se limite pas qu’au podium. La quatrième place du classement revenait à l’équipe la plus régulière sur les deux tours, le CS AVH Lyon. Une équipe qui comme il a déjà été dit possède un atout défensif indéniable. La meilleure preuve en est par ces deux scores nuls et vierges (0-0) réalisés ce 21 mai à Houlgate. Arrive juste derrière les Lyonnais, les Marseillais qui du fait de contre performances sur certaines rencontres ne pouvaient prétendre à mieux. Il est dommage qu’une formation qui compte en son sein deux éléments du collectif UNADEV ne parvienne pas à mieux gérer l’ensemble d’une saison, à moins que des blessures soient venues amoindrir la performance collective.

Autant une équipe avait favorablement surpris lors du premier tour, autant elle n’a pas semblé pouvoir peser sur ses adversaires au second tour. Il s’agit du CAH Clermont-Ferrand. 8 points à Toulouse en janvier, 2 seulement à Houlgate en mai, le bilan n’est pas catastrophique mais quelque peu décevant. La prestation du premier tour permet aux Clermontois de sauver leur place dans le niveau 1.

Enfin, les deux formations parisiennes déjà à la traîne au premier tour, n’ont pas réussi à retourner la tendance. Même si le second tour a semblé meilleur avec des victoires contre des leaders, l’AVH Paris contre Lisieux et le COPAA Paris contre Poitiers, unique défaite du challenger sur la saison, la réaction a été insuffisante pour éviter la relégation l’année prochaine en niveau 2. Mais ne doutons pas que l’AVH Paris par sa jeunesse et sa marge de progression, et le COPAA Paris par son côté accrocheur sur tous les matchs, parviennent à joueur un rôle important dans ce second niveau.

Ce second tour a vu deux vainqueurs à égalité, Toulouse et Poitiers, départagés à la différence de buts très nettement à l’avantage du club de Haute-Garonne. Toulouse prend la meilleure attaque de ce tour et de la saison alors que Poitiers remporte la place de meilleure défense en mai et sur l’année.

Enfin, cette deuxième partie de challenge s’est déroulée dans de bonnes conditions grâce à une organisation de bonne facture du club local, Lisieux Handisport. Il faut particulièrement remercier ici Joël BRUNEL et toute son équipe de bénévoles de nous avoir proposés une compétition loin de ses bases mais où tout était sur place avec un hébergement, une restauration et un gymnase correspondant aux critères de l’élite nationale du Torball français.

Pour conclure sur cette compétition, on regrette que le niveau technique d’un grand nombre d’équipes soit plutôt en baisse, ce qui est le reflet flagrant d’un manque de travail tout au long de la saison. Il faut espérer que les cadres de nos clubs prennent conscience de ce souci et qu’ils consacrent dans les mois à venir une place plus importante à la technique et à la tactique lors des entraînements.
Vincent RIGNAULT